Le catch, ultime sport spectacle.

Le catch est un divertissement mêlant performances sportives et théâtrales. C’est un sport spectacle où les lutteurs interprètent un personnage. On observe une véritable chorégraphie où les coups semblent être portés.

Voici quelques mots clefs pour mieux comprendre le monde du catch :

  • A-Show : Show comprenant les meilleurs catcheurs.
  • Booker : Personnes qui écrivent les « storylines » des combats.
  • Clean house : Lorsqu’il ne reste qu’un catcheur sur le ring.
  • Jobber : Catcheur dont le rôle est de perdre pour mettre en avant son adversaire.
  • Legit heat : Rivalité entre deux catcheurs qui va au-delà du ring (Idéal pour le storytelling)
  • Main Event : combat le plus important de la soirée situé en dernier.
  • Mark : fan qui croit que ce n’est pas scénarisé ou que les coups sont réels.

L’histoire du catch.

Le catch prend ses origines dans les foires. Un spectateur (lutteur complice) est pris dans la foule pour réaliser un « faux » combat face au lutteur. Les États-Unis et le Mexique sont les deux pays rois. Au Mexique, le déguisement dans les combats (Lucha) est une religion. Les catcheurs les plus connus sont John Cena, Randy Orton, The Undertaker, Triple H ou Rey Mysterio.

La création de la World Wrestling Entertainment en 1953 permet de donner une entité puissante au catch. Encore aujourd’hui, c’est l’organisateur d’événements catch le plus influent du monde. En 1985, le show Wrestlemania voit le jour et amène la discipline dans une nouvelle dimension. L’entertainment est au cœur du projet qui a lieu une fois par an. Aujourd’hui, le catch est moins populaire qu’à son âge d’or dans les années 2000.

Son histoire avec la France.

Combat en France

Raoul Paoli (rugbyman) et Henry Deglane (lutteur médaillé d’or aux JO 1924) ont permis au catch de se démocratiser dès le début des années 20. La fédération française de catch a vu le jour dès 1933. André The Giant est le catcheur, grâce à son physique hors du commun, ayant eu la plus grande renommée. L’Équipe 21 diffuse régulièrement les combats américains. AB1, chaîne payante, diffuse le WWE RAW et le WWE SmackDown chaque semaine.

Pour trouver un club ou une association de Catch près de chez vous : Mobby.

Le tir à l’arc ou l’art de « toucher la cible ».

Le tir à l’arc est un sport qui demande de la concentration et de la précision. L’objectif est de mettre sa flèche en plein centre d’une cible en tirant avec un arc. À savoir que ce sport est idéal pour atténuer les douleurs liées à la lombalgie.

Voici quelques mots clefs pour mieux comprendre le monde du tir à l’arc :

  • Carquois : Endroit où on range ses flèches.
  • Amortisseur : Permet d’absorber les vibrations, c’est un élément du stabilisateur.
  • Dragonne : Permet de se protéger des frottements entre la main et l’arc.
  • Armer : Action effectuée lorsqu’on tend l’arc.
  • Équerre : Maillon essentiel d’un arc. Il permet de contrôler et de régler l’arc.
  • Décocher : Moment où la flèche est lâchée.

L’histoire du tir à l’arc

L’utilisation de l’arc et de la flèche remonte à la préhistoire. À l’origine, on l’utilisait pour chasser le gibier. Son maniement a rapidement eu une autre fonction. C’est devenu une arme très maniable notamment avec l’utilisation de chevaux. Les Chinois adoptent cette technique bien avant J.C. Ils sont les inventeurs des tournois de tir à l’arc.

Les Anglais font passer un cap en organisant de grandes compétitions de tir à l’arc. La création d’armes plus puissantes, au 17ème siècle, rend obsolète l’armement avec des arcs. L’évolution technologique permet d’avoir des arcs (fibre de verre) et des flèches (en aluminium) plus propices à la compétition. La Fédération internationale de tir à l’arc est créée en 1931. Celle française voit le jour dès 1899. La France est l’un des pays qui a œuvré pour la démocratisation de ce sport.

Son histoire olympique

Le tir à l’arc fait son apparition en 1900 en tant que sport d’exhibition. C’est un succès relatif. Chaque organisateur a le choix d’y intégrer où non la discipline. À cause du faible nombre de pays participants, la discipline est proscrite des JO à partir de 1920. Son retour ne s’opère qu’à partir de 1972. On retrouve deux épreuves par sexe : individuel et par équipes. Depuis 2020, il y a une nouvelle épreuve, le double mixte.

Lors des premières éditions la France a glané de nombreuses médailles. Depuis son retour, Sébastien Flute est le seul champion olympique français. Il a gagné en 1992 à Barcelone.

Pour trouver un club ou une association de Tir à l’arc près de chez vous : Mobby, handisport ou sport adapté.

Le polo : « du football » à cheval.

Le Polo est un sport équestre. Les équipes se constituent de quatre joueurs : un attaquant, un défenseur et deux joueurs hybrides. L’objectif est de mettre la balle dans le but à l’aide d’un maillet. À savoir, le nom vient de la racine « Pulu » idéal pour créer, à l’origine, les balles.

Voici quelques mots clefs pour mieux comprendre le monde du polo :

  • Rencontre : Elle dure de 4 à 8 périodes de 7min30. À chaque pause, les joueurs changent de chevaux.
  • Terrain : Il est en gazon. Ses dimensions sont de 275 mètres de long et 145 de large.
  • Buts : Ils se composent de deux poteaux en osier distants de plus de sept mètres.
  • Chevaux : Ils sont appelés « poneys ». Ceux d’origine argentine sont les plus prisés.
  • Handicaps : Pour maintenir un match serré, en fonction du niveau des joueurs, les arbitres accordent des buts avant la rencontre.
  • Maillets : Ils permettent de taper dans la balle (en plastique). Ils se composent d’une canne et d’un manche (130 cm).

L’histoire du polo

Rencontre de polo

Le polo est né avant J.C. proche de la Chine. Il se revendique comme l’un des premiers sports collectifs de l’histoire. Les Anglais avec la colonisation le découvrent autour de 1850, et l’importent en Europe. L’Amérique découvre le polo et devient rapidement le poumon de son développement.

La première Coupe du Monde a lieu en 1987 en Argentine. Ce pays est le plus titré avec cinq victoires finales. L’ensemble des titres ont été acquis par le continent américain. Toutes les règles ont pour objectif de protéger les chevaux. Il existe plusieurs variantes au polo : sa pratique sur la neige, à bicyclette ou encore à dos d’éléphant.

Historiquement, la France est la seconde nation européenne derrière la Grande-Bretagne. Les Français n’ont pas réussi à se qualifier pour les prochains Championnats du Monde. Ils se déroulent, du 26 octobre au 6 novembre 2022, proche de Miami à Palm Beach. La fédération française de polo a été créée en 1921 soit une quarantaine d’années après son apparition en France.

Pour trouver un club ou une association de Polo près de chez vous : Mobby.

En route pour Antalya avec Thomas Cazeneuve !

Nous sommes fiers de vous annoncer notre nouvelle opération de Sponsoring ! Dans notre volonté de faire découvrir de nouvelles pratiques sportives, nous avions référencé il y a un an les clubs de chessboxing. Nous avons désormais le plaisir d’accompagner Thomas Cazeneuve au prochain championnat du Monde de Chessboxing. Déjà double Champion du Monde, Thomas ira défendre son titre à Antalya en Turquie du 12 au 17 novembre prochain.

Oui, mais c’est quoi le chessboxing !?

La combinaison de la boxe et des échecs forme un sport qui s’appelle le chessboxing. La rencontre se déroule en six tours d’échecs et cinq rounds de boxe anglaise de trois minutes chacun. Une pause d’une minute est accordée après chaque enchainement des deux sports.

Pour gagner, « rien de plus simple », il faut mettre K.O. son adversaire où le mettre en situation d’échec et mat. En outre, les concurrents doivent surveiller le temps inscrit sur leur pendule lors des tours d’échec pour ne pas se faire éliminer. Le plus souvent le vainqueur se décide lors d’un des rounds d’échecs. Les combattants portent un casque anti-bruits lors des manches d’échecs.

Le chessboxing est un sport issu de l’imaginaire d’Enki Bilal. Ce dernier est un écrivain de bandes dessinées. Ce sport est présent dans la Trilogie Nikopol (Froid Equateur) sortie en 1992. Le sport s’est codifié à l’initiative d’Iepe Rubingh, le premier combat a lieu en 2003. Le Néerlandais a notamment créé la World Chess Boxing Organisation (WCBO) la même année. Ce sport voit sa source partir d’Allemagne et plus précisément de Berlin.

Un sport internationalisé ?

Aujourd’hui, le chessboxing s’est internationalisé avec plus de quinze fédérations notamment en Inde. La fameuse série sur les échecs « Le Jeu de la dame » a permis de donner un regain d’intérêt pour le jeu et par écoulement pour le chessboxing. Iepe Rubingh a notamment participé en tant que stratège au déroulement des parties de la série.

Le chessboxing met du temps à se structurer en France mais il est sur la bonne voie. La Fédération française de chessboxing n’a été créée qu’en 2019. L’objectif du président est de «s’inscrire dans le paysage sportif, devenir un sport établi, avec une vraie ligue et un vrai public». La récente explosion du MMA restée longtemps dans l’ombre permet d’être optimiste pour l’avenir de ce sport. Un des objectifs sous-jacent est d’être à terme une discipline olympique.

Qui est Thomas Cazeneuve ?

Thomas Cazeneuve, chessboxing

Le joueur de 29 ans joue aux échecs depuis sa plus tendre enfance et a découvert la boxe au cours de son adolescence. Passionné de ces deux sports il découvre par hasard, à sa majorité, le chessboxing. Néanmoins, il commence réellement la pratique qu’en 2015. Ses progrès sont fulgurants et il devient Champion du Monde en 2017 lors de la première édition. Elle se déroule à Calcutta, en Inde. Lors de la seconde édition, en 2018, il ne peut pas y participer à cause d’une hernie discale. Thomas Cazeneuve a le couteau entre les dents pour la troisième édition, en 2019. Il remporte son second titre de Champion du Monde et devient la tête de proue de ce sport spectaculaire. À noter qu’il évolue dans la catégorie Welterweight (poids mi-moyen, -65kg).

Le cerveau doit être préparé à changer de mindset entre chaque round afin de ne pas se faire surprendre. D’après lui, « Ce sont deux sports qui se ressemblent beaucoup même si, en apparence, cela peut paraître paradoxal« . Dans les deux, l’objectif est de trouver le bon angle d’attaque sans se découvrir afin d’éviter de laisser une brèche pour l’adversaire. Pour être prêt le jour J, un entraînement presque quotidien est essentiel. De plus, il a un entraineur dédié pour chaque discipline.

Les prochains championnats du Monde se dérouleront en Turquie. Antalya sera le théâtre du 12 au 17 novembre de la quatrième édition. Le Français y va avec une seule ambition : conserver sa couronne mondiale.

Peut être une image de texte qui dit ’WORLD CONGRESS OF w c B WORLD CHESS BOXING ORGANISATION (Registered under German Law) Venue: Antalya, Turkey Date 12th to 17th November 2022 CHESS BOXING 4th World Chessboxing Championship 2022 In the Eve of ORGANISATION WORLD MONTU DAS President. WCBO wcbooffice@gmail.com’
Affiche de la CDM

Afin de suivre les combats de Thomas Cazeneuve, retrouvez-le sur le live de Mobby.

Pour suivre son aventure, horaires et résultats des combats, lors des Championnats du Monde, rejoigniez nous sur nos réseaux sociaux.

Pour trouver un club de chessboxing, rendez-vous sur Mobby.

Le fantastique développement de la photographie.

La photographie est pratiquée comme une activité de loisir. C’est aussi une profession à part entière. Elle s’utilise dans de nombreux domaines : la presse, l’histoire, la mode, la communication… À savoir, le mot photographie signifie « dessin avec de la lumière ».

Voici quelques mots-clefs pour mieux comprendre le monde de la photographie :

  • Exposition : Équivaut à la quantité de lumière lorsqu’on prend une photo.
  • Capteur : Élément qui permet de transformer la lumière en couleur.
  • Obturateur : Permet de régler l’intensité de la lumière. C’est un élément essentiel de l’ouverture avec les ISO : sensibilité à la lumière.
  • Autofocus : Utilisé pour faire une mise au point.
  • Contre plongée : Photo prise du bas vers le haut.
  • Contre-jour : Le soleil est en face de l’appareil ce qui fait une surexposition et rend les photos inexploitables.
  • Daguerréotype : Premier procédé de l’histoire comportant une étape de développement.
  • Flash : Bouton qui permet d’augmenter la luminosité d’une photo.
L’histoire de la photographie.
« Buzz Aldrin photographié par Neil Armstrong »

Il est temps d’en apprendre plus sur l’histoire de la photographie. Nicéphore Niépce est l’inventeur du premier processus photographique aux alentours de 1824. Les images apparaissent après quelques jours de pose. Tous les physiciens de l’époque cherchent des solutions pour améliorer le temps d’impression. En quelques années, on observe l’apparition du premier procédé négatif/positif, le daguerréotype ou encore l’obturateur.

C’est en 1869 que la première image en couleur voit le jour. L’exposition universelle de 1889 permet de donner une exposition internationale à la photographie. La commercialisation du Kodak (1888), du polaroid (1948), le reflex (1959), l’appareil numérique (1981) permettent de la populariser. La combinaison du téléphone portable et le « culte de se montrer » (RS) ont mis la photo au cœur de notre quotidien.

La première photo de l’histoire a été prise, en 1827, en France. Elle peut se targuer d’être le pays qui a le plus contribué à la création/développement de la photographie. On l’a considère souvent comme le 8ème art. À noter que la fédération française de photographie a été créée en 1892.

Pour trouver un club ou une association de Photographie près de chez vous : Mobby ou sport adapté.

Découvrez notre dernier article qui présente l’application Outspots.

Outspots : toute la pratique du sport en Outdoor !

City stade : lieu idéal pour la pratique sportive

« Le corps d’un athlète et l’âme d’un sage, voilà ce qu’il faut pour être heureux ». Cette citation de Voltaire montre l’importance de la pratique sportive. La nouvelle application Outspots encourage la pratique sportive en recensant une multitude de lieux de pratique. Les associations sportives ferment pendant l’été mais le sport ne doit jamais prendre de vacances. Par conséquent, les spots de plein air sont l’idéal pendant cette période. Pour les trouver : Outspots !! Même sur votre lieu de vacances.

Cette offre s’inscrit dans l’air du temps notamment d’après l’étude de l’Agence Nationale du Sport, relative aux attentes et besoins des acteurs du sport en France. En collaboration avec l’ANDES, on peut ressortir quatre variables :

  • Logique économique
  • Une contrainte environnementale
  • La mutation de la demande sociale de pratique : la crise liée au Covid a accéléré cette tendance
  • Des offres en réponse à des problèmes sociétaux.

Paris 2024 : la pratique sportive au cœur de la société.

Photos gratuites de Jeux olympiques

On peut voir que le sport s’accorde avec les problématiques de la société. Notamment avec l’organisation des Jeux Olympiques à Paris, en 2024, le sport a une réelle importance dans la politique actuelle. Par exemple, l’ANDES prévoit 5 000 équipements de proximité pour encourager/s’adapter à la pratique autonome. À partir de septembre 2022, trente minutes chaque jour de sport à l’école vont être obligatoires. Les structures sportives environnantes sont idéales pour varier la pratique. Pour les trouver : Outspots !!

En France, la course à pied, le fitness et la marche sont les trois activités physiques les plus pratiquées. Ces trois loisirs sont pleinement compatibles à la pratique autonome de plein air.

Santé et loisir sont les deux motivations des Français pour pratiquer le sport. La pratique autonome permet de faire du sport au rythme, que l’on veut. Ce sentiment de liberté rajoute un côté plaisir au déroulement de sa séance.

Le physique et le mental sont deux parties essentielles de l’être humain. La pratique sportive est un levier qui les relie. Le « Yin et le Yang » de l’humain ont la nécessité de réaliser du sport pour être pleinement exploité. Outspots est l’outil adéquat pour trouver de nombreux sites différents.

Fonctionnement de l’application Outspots

Photos gratuites de L'homme

Outspots est une application qui recense les lieux de pratique autonome de plein air. Les spots sont mis en évidence directement sur l’application, il est possible d’y accéder grâce à la géolocalisation. Pour chaque spot, des informations relatives à l’accès ou la catégorie du lieu (city, skatepark…) sont disponibles.

L’application permet de mettre en favoris ses lieux de prédilection. Si vos lieux de pratiques sportives ne sont pas inscrits dans l’application, il est possible de les intégrer directement sur Outspots. De plus, chaque utilisateur peut ajuster le lieu de pratique pour que l’emplacement soit plus fiable. Gratuité, autonomie, liberté… sont autant de valeurs qui vont pouvoir s’appliquer grâce à l’utilisation d’Outspots.

Allez découvrir des lieux de pratique outdoor en téléchargeant l’application sur Play Store : https://bit.ly/3ze3pBU et App Store : https://apple.co/3Bj5y1M.

Découvrez aussi le site internet : https://bit.ly/3vg87hp

Si vous voulez transformer votre ville en commune sportive. Cet article va vous intéresser : https://blog.mobby.fr/comment-etre-une-ville-sportive/

Comment être une ville sportive ?

Garantir la bonne santé de ses habitants est devenue un enjeu central aujourd’hui. Cela est d’ailleurs l’un des objectifs de développement durable de l’ONU. De plus, le sport est l’un des leviers sur lequel s’appuyer pour y parvenir en devenant une ville sportive. En effet, la tendance d’une vie sportive s’est accélérée à travers deux phénomènes. D’une part, la digitalisation des pratiques sportives et d’autre part, la tenue des Jeux olympiques et paralympiques à Paris en 2024.

C’est pourquoi, il s’agit du moment idéal pour être une ville sportive en favorisant la pratique de loisirs et de sports. Son statut sera valorisé ainsi que celui des associations locales tout en dynamisant la vie quotidienne de ses habitants.

Dans cet article, nous vous partageons 5 conseils pour être une ville sportive :

  1. Revoir le modèle de la politique sportive de sa ville.
  2. Mettre en place des actions en faveur du sport.
  3. Donner de la visibilité en ligne au sport dans sa ville.
  4. Devenir « Terre de Jeux 2024 ».
  5. Rejoindre les 535 villes labellisées « Ville Active & Sportive ».

1.Revoir le modèle de la politique sportive de sa ville

femme-sport-outdoor

Après la crise de la Covid-19, il est temps de revoir le modèle de la politique sportive de sa ville. En effet, de nombreux changements de comportements ont eu lieu au cours de la crise :

  • Digitalisation et personnalisation de la pratique sportive.
  • Gain de popularité de la course à pied et des sports « outdoor » (en extérieur).

C’est pourquoi, il est nécessaire de tenir compte des tendances actuelles pour être une ville sportive comme le montre le Baromètre national des pratiques sportives 2020 de l’Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire (INJEP) :

  • 48% des personnes interrogées pratiquent leur activité principale en plein air.
  • 24% à domicile.
  • 23% des Français l’exercent dans une installation sportive (hors-confinement).

En effet, les lieux de pratiques sportives se sont diversifiés et le gymnase communal est moins plébiscité qu’auparavant.

Donc, l’aménagement de lieux sportifs est essentiel pour replacer le sport dans le quotidien de ses habitants et leur donner le goût du sport. Par exemple, la ville de Copenhague au Danemark a installé sur le toit de son incinérateur Copenhill un lieu pour pratiquer l’escalade et le ski. Cependant, il est judicieux d’utiliser le principe du « nudge » si votre ville a peu de budget pour investir dans des infrastructures. Il s’agit d’ « une incitation douce ou coup de pouce donné à un individu ou consommateur pour modifier son comportement  » selon Définitions Marketing. Par exemple, la ville du Havre mêle entretien des espaces publics et sport. Elle a installé des paniers de basket avec des sacs poubelles et des marelles devant les corbeilles.

2.Mettre en place des actions en faveur du sport

skateur

Organiser des Jeux olympiques locaux est un autre moyen pour promouvoir le sport et ses valeurs comme la ville de Solesmes. Ce type d’action en faveur du sport va inciter les habitants de sa ville à rejoindre une association locale.

De plus, les activités sportives et de loisirs sont parfois onéreuses. C’est pourquoi, il est utile de soutenir le financement de la licence sportive comme la ville de Paris. Cela facilite l’accès au sport aux familles nombreuses et à ceux qui ont un faible revenu. Ce dispositif peut venir en appui de l’opération Pass’Sport organisée depuis début septembre par le ministère chargé des Sports. Il s’agit d’une allocation de 50 euros par enfant âgé de six à dix-huit ans. Elle est attribuée à certaines familles pour l’inscrire dans une association sportive.

3.Donner de la visibilité en ligne au sport dans sa ville

femme-seance-sport-en-ligne-maison

Donner de la visibilité en ligne au sport dans sa ville passe par plusieurs outils pour atteindre un plus grand nombre de personnes.

Tout d’abord, il est judicieux de dédier une page au sport sur le site internet de sa ville. Elle regroupe par exemple les animations sportives municipales, la piscine et les équipements sportifs disponibles. Cela va contribuer à accroître la consultation des pages de son site internet par des personnes intéressées par une activité sportive. De plus, l’attractivité du sport peut améliorer son référencement dans les moteurs de recherche.

Ensuite, il est intéressant d’utiliser notre offre Mobby Pro en complément. Elle est notamment dédiée aux collectivités locales qui souhaitent rendre attractifs les associations de loisirs et clubs sportifs de leur territoire.

Pour cela, nous proposons de mettre en place une page dédiée au référencement de toute l’offre sportive et de loisir sur son site internet avec différents critères de recherche. Mobby Pro a 3 avantages :

  • Simplifier la recherche d’un sport ou d’un loisir proche de chez ses habitants.
  • Mettre en relation ses habitants avec les associations locales.
  • S’adapter à tous les besoins comme la création d’un annuaire des associations de loisirs ou d’un forum des associations digital.

En outre, l’utilisation de cette offre peut être complétée par un référencement des associations de loisirs sur mobby.fr. Le but est d’augmenter leur visibilité en ligne.

4.Devenir « Terre de Jeux 2024 »

enfants-terrain-de-football

Profiter de l’engouement autour des Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024 pour devenir « Terre de Jeux 2024 ». En effet, 76% des Français sont favorables à l’organisation des Jeux à Paris selon un sondage d’Odoxa. Il s’agit d’un label « destiné à mettre en valeur leurs bonnes pratiques et à inciter à mettre encore plus de sport dans le quotidien, partout en France ».

Obtenir le label « Terre de Jeux 2024 » est le moyen de valoriser les sports de son territoire tout en permettant « au plus grand nombre de vivre l’aventure olympique et paralympique dès maintenant ». De plus, cela est autant bénéfique pour les associations locales que ses habitants :

  • La visibilité des associations va augmenter durablement.
  • Ses habitants vont être encouragés à pratiquer une activité sportive, notamment les plus jeunes.

5.Rejoindre les 535 villes labellisées « Ville Active & Sportive »

course-a-pied-ville-sportive

Rejoindre les 535 villes labellisées « Ville Active & Sportive » qui a été créé par le Conseil national des villes actives et sportives (CNVAS).

Depuis 2017, ce label met en avant « les villes qui portent des initiatives, des actions, des politiques sportives cohérentes et la promotion des activités physiques accessibles au plus grand nombre, tout au long de la vie ! » L’objectif est de replacer le sport au cœur du quotidien des habitants afin d’être plus actifs.

Il concerne « les villes de France métropolitaine, d’Outre-mer et des collectivités d’Outre-mer ». De plus, 4 critères sont étudiés dans leur dossier de candidature : « la motivation de la candidature, la présentation du projet sportif, l’état des lieux sportifs du territoire, la politique sportive et les initiatives innovantes ». Les villes labellisées en bénéficient pendant 3 ans. Il existe 4 niveaux de labellisation dépendant du degré de développement de la politique sportive dans l’écosystème de la ville.

En résumé, être une ville sportive passe par plusieurs actions à mettre en place à court, moyen et long terme. De plus, il est important de rester en veille sur le monde sportif et les innovations en matière de politique sportive. En outre, être une ville sportive nécessite d’utiliser les outils digitaux adéquats comme Mobby et notre offre Mobby Pro qui répondent à cette problématique.

Mobby Pro-association-loisir-club-sport

Comment attirer des adhérents dans son association sportive ?

Votre association sportive cherche des adhérents ? Pas de panique : de nombreuses solutions existent ! Le mois de septembre est le moment opportun pour frapper fort et faire parler de vous. Il s’agit d’une période qui suscite beaucoup d’engouement. De plus, chacun essaye de nouvelles activités de loisirs pour se changer les idées. Alors profitez-en pour susciter de l’attention auprès d’un maximum de personnes !

Dans cet article, nous vous détaillons 3 solutions pour attirer des adhérents dans votre association :

  • Mettre à jour la stratégie de son association.
  • Optimiser sa présence digitale.
  • Communiquer en ligne.

Mettre à jour la stratégie de son association pour attirer des adhérents

strategie-adherents-association
Mettre à jour la stratégie de son association

Suivre les tendances actuelles

Tout d’abord, mettre à jour le projet de son association en suivant les tendances actuelles du secteur associatif est un moyen d’être au goût du jour. Par exemple, il est judicieux de mettre en place une campagne de « crowdfunding » pour le financement de projet en passant par l’une des plateformes en ligne. Par exemple, il existe GoFundMe, Leetchi ou Ulule qui sont recommandées pour les associations.

Digitaliser le mode de fonctionnement de son association

Ensuite, il est important de digitaliser le mode de fonctionnement de son association. Pour cela, il faut utiliser des outils digitaux pour améliorer sa visibilité en ligne. Par exemple, Mobby vous offre le moyen de faire rayonner votre association :

  • Mettre en avant ses activités, ses cours et ses actualités sur une page dédiée.
  • Rester connecté avec ses adhérents grâce à une communication interne et privée via l’application mobile disponible sur iOS et Android.

C’est pourquoi, Mobby est un bon moyen pour être visible en ligne auprès de personnes qui cherchent une activité de sport et à terme attirer des adhérents.

inscription-association-gratuite-Mobby
Soyez visible en ligne et attirez de nouveaux adhérents

Renouveler ses activités

De plus, renouveler ses activités en ajoutant des nouveautés va probablement attirer de nouveaux adhérents. Pour cela, il faut effectuer régulièrement une veille sur les tendances sportives du moment. Par exemple, il est judicieux de proposer des activités inclusives ouvertes aux personnes handicapées :

  • Votre association sera valorisée pour son engagement en faveur de la diversité.
  • Vous allez attirer des personnes qui n’auraient jamais pensé pratiquer une activité sportive.

Par ailleurs, il est important de mettre à jour toutes les informations liées à ses activités et ses cours afin de toucher les personnes intéressées.

Ici, Mobby est l’outil idéal pour renouveler ses activités et les mettre à jour avec différentes fonctionnalités :

  • Proposer des activités variées et adaptées à chacun avec le handisport et le sport adapté.
  • Détailler au maximum chacune des activités avec plus de 5 critères différents (public, tranche d’âge, type de cours, niveau, handicap, etc.).

Créer un programme d’avantages pour les adhérents

En outre, il est judicieux de créer un programme d’avantages réservé aux adhérents les plus fidèles et d’en faire profiter les nouveaux. Par exemple, proposez à vos pratiquants de rembourser en partie leur licence sportive grâce à GoMyPartner. Ce dernier offre un coup de pouce aux pratiquants avec son opération Licences remboursées du 24 août au 17 octobre 2021. Le but est d’être remboursé de 10 € en envoyant une photo de sa licence sportive sur l’application GoMyPartner. Cette aide financière vous offre le moyen d’attirer des adhérents en rassurant les personnes qui hésitent à rejoindre une association sportive.

De plus, il est même possible de créer un programme de fidélité pour les anciens adhérents. Le but est de renouer le contact avec eux et de leur demander des témoignages de leur expérience. Vous aurez des contenus authentiques dans votre communication grâce à eux pour attirer des nouveaux adhérents.

Mettre en avant le Pass’Sport

Si vous êtes partenaire du dispositif Pass’Sport, il est intéressant de le mettre en avant dans toutes vos communications. Il s’agit d’un bon moyen de rappeler aux parents qui hésitent à inscrire leurs enfants qu’il existe une aide de l’Etat. De plus, vous êtes susceptible de convaincre des familles nombreuses ou à faible revenu de pratiquer une activité sportive dans votre association grâce à ce dispositif. En effet, le Pass’Sport est une nouvelle allocation de 50 € par enfant accordée à des familles sous certaines conditions de ressources depuis début septembre.

Donc, ces moyens vont affiner la stratégie de votre association afin de vous démarquer pour attirer de nouveaux adhérents.

En outre, il existe d’autres solutions utiles à l’ère du numérique : optimiser sa présence digitale et sa communication en ligne.

Optimiser sa visibilité digitale pour attirer des adhérents

visibilite-digitale-association
Optimiser sa visibilité digitale

Améliorer le référencement de son site internet

Il est utile d’améliorer le référencement du site internet de votre association sur les moteurs de recherche. En effet, vous serez visible des internautes qui seraient intéressés par vos activités. Pour réussir cela, il est nécessaire de rédiger des contenus cohérents sur votre blog en lien avec les problématiques quotidiennes rencontrées par vos futurs adhérents. Il s’agit d’un travail de longue haleine mais qui en vaut largement le prix. De plus, cet article de WP Formation fournit des conseils pour rédiger un article sur votre blog : Comment créer un parfait article de blog pour vos lecteurs et les moteurs ?

En outre, créer la page de son association sur Mobby est amplement suffisante si vous avez peu de moyens et de temps pour mettre en place un site internet. Elle a plusieurs avantages :

  • Regrouper toutes les informations pratiques sur ses activités et partager ses actualités.
  • Garantir un référencement sur les moteurs de recherche et une visibilité sur internet pour son association.

Gagner en visibilité grâce à ses partenaires

Demander à ses partenaires un échange de visibilité sur les réseaux sociaux et les sites internet est un moyen d’attirer l’attention. De plus, vous allez toucher une audience plus large qui sera potentiellement intéressée par vos activités. Par exemple, il peut s’agir d’écrire un article sur le blog des partenaires. Le but est de placer des liens de son site internet sur leur blog. De plus, une autre méthode est d’organiser un jeu concours sur Instagram ou Facebook avec des partenaires. Il s’agit d’un moyen d’attirer de nouveaux visiteurs sur son site internet et d’engendrer des nouvelles adhésions.

Donc, optimiser la présence digitale de son association est un point important qui se travaille sur le long terme. Grâce à cela, vous allez en tirer des bénéfices et attirer de nouveaux adhérents. De plus, la communication en ligne est à prendre en compte dans votre présence digitale.

Communiquer en ligne

communication-digitale-association
Communiquer en ligne

Activer les leviers de communication digitaux

A l’ère du numérique, la notoriété de votre association passe par l’activation des nombreux leviers digitaux qui sont à votre portée comme les réseaux sociaux, les forums, l’emailing, une chaîne YouTube, un blog. Cependant, les outils digitaux doivent être complétés par d’autres leviers indispensables pour la notoriété de votre association afin de toucher le maximum de personnes. Par exemple, il est important de participer au forum des associations, d’être membre de la maison des associations et de prendre part aux divers événements de sa commune.

Envoyer une newsletter à ses adhérents

Envoyer une newsletter régulièrement à ses adhérents est un moyen de mettre en valeur l’expertise de votre association et vos engagements. En effet, l’emailing permet de toucher celles et ceux qui ne se rendent pas sur votre site internet ou qui ne sont pas présents sur les réseaux sociaux. De plus, les emails sont fréquemment consultés : 22,7 millions d’internautes Français se sont connectés à au moins un compte mail chaque jour en 2019 selon Médiamétrie. En outre, Associations mode d’emploi partage des astuces pour réussir à tous les coups votre newsletter dans l’article Comment réussir sa newsletter ?

Être présent et actif sur les réseaux sociaux

Être présent et actif sur les réseaux sociaux est une partie de votre communication à ne pas négliger afin d’être vu et entendu par un maximum d’internautes. C’est pourquoi, il est nécessaire de poster régulièrement et d’interagir avec sa communauté. Par exemple, Associations mode d’emploi fournit des conseils pour choisir vos réseaux sociaux dans la vidéo Notre association doit-elle être sur toutes les plateformes de réseaux sociaux ?

De plus, il est utile d’apprendre à gérer ses comptes sur Instagram et Facebook en suivant le programme de formation Blueprint. En effet, Facebook est LE réseau social sur lequel vous devez être présent et actif puisque 40 millions de Français l’utilisent activement chaque mois selon une étude de Harris Interactive.

C’est pourquoi, votre association paraîtra dynamique et crédible en étant active régulièrement auprès des internautes qui la découvriront sur les réseaux sociaux.

Organiser des événements virtuels pour ses adhérents

Il est judicieux de maintenir l’organisation d’événements en ligne comme des webinaires (séminaires en ligne) en complément des événements physiques. En effet, il s’agit d’un moyen de capter davantage de personnes et pour un moindre coût. De plus, préparer le webinaire en amont vous assure sa réussite en choisissant :

  • Le thème.
  • Les cibles.
  • La date et l’heure.
  • Le cadre de présentation.
  • La stratégie de communication.
  • Le support à présenter.
  • Le support à envoyer aux participants après la session.

Donc, la communication digitale passe par différents canaux avec l’utilisation de nombreux outils qui sont sources de plus de visibilité pour votre association. C’est pourquoi, vous avez davantage de chance d’attirer de nouveaux adhérents.

En résumé, attirer de nouveaux adhérents en 2021 passe avant tout par une digitalisation de l’écosystème de votre association allant de ses outils à ses canaux de communication. De plus, Mobby répond à plusieurs points qui contribuent à booster votre visibilité digitale et à terme attirer des adhérents :

  • Référencer son association sportive et ses activités sur internet sans mettre en place un site internet.
  • Créer des groupes de pratiquants personnalisés en fonction de critères.
  • Diffuser les informations privées en temps réel à ses adhérents.

Par ailleurs, l’humain et la relation à l’autre est primordiale pour trouver de nouveaux adhérents. En effet, tous les moyens et les outils présentés plus haut sont complémentaires à la relation que vous avez développé avec eux et que vous allez continuer de développer avec des nouvelles personnes.

inscription-association-gratuite-Mobby
Soyez visible en ligne et attirez de nouveaux adhérents

Sources :

Les meilleures plateformes de dons pour les associations – Agence Karmage

Rentrée 2021 : le Pass’Sport, une nouvelle aide pour inscrire ses enfants dans un club sportif | Le Particulier sur lefigaro.fr

Maison sport-santé : qu’est-ce que c’est ?

La crise sanitaire de la Covid-19 a renforcé la sédentarité de nombreux Français : un tiers d’entre eux est resté assis plus de 7 heures par jour lors du premier confinement de 2020 d’après Santé Publique France. C’est pourquoi, la maison sport-santé est un moyen de placer la pratique d’activités physiques et sportives au cœur de la vie quotidienne du plus grand nombre.

Que signifie maison sport-santé ?

femmes-maison-sport-sante

Une maison sport-santé est une structure physique qui est généralement associée à une association, un hôpital, un établissement sportif ou des plateformes digitales.

Quant au « sport-santé », il « recouvre la pratique d’activités physiques ou sportives qui contribuent au bien-être et à la santé du pratiquant conformément à la définition de la santé par l’organisation mondiale de la santé (OMS) : physique, psychologique et sociale » d’après le ministère chargé des Sports.

Pourquoi existe-t-il des maisons sport santé ?

groupe-de-femmes-maison-sport-sante

Les maisons sport santé ont été créées dans le cadre de la Stratégie Nationale Sport Santé 2019-2024 du ministère chargé des Sports et du ministère des Solidarités et de la Santé afin de lutter contre les conséquences de la sédentarité. Le but est de donner accès à la pratique physique et sportive au plus grand nombre de Français afin que la population soit en bonne santé comme l’explique Olivier Véran, le ministre des Solidarités et de la Santé : « […]Les maisons sport-santé sont là pour accompagner dans cette démarche tous ceux qui ont besoin d’aide et de conseils. Elles sont le point de repère qui permet de dépasser les doutes et les hésitations ; elles sont le point de départ d’une activité physique au cœur de votre santé. »

287 maisons sport santé ont été reconnues entre 2019 et 2020 en France d’après le ministère chargé des Sports. L’objectif des deux ministères est la labellisation de 500 maisons sport santé avant 2022.

Qu’est-ce qui relie le sport et la santé ?

femme-activite-physique

Le sport a un impact sur plusieurs aspects de la santé d’après la diététicienne Catherine Conan pour Le Journal des Femmes Santé :

  • Réduire le risque des maladies cardio-vasculaires et d’hypertension artérielle
  • Augmenter l’endurance de l’organisme, ainsi que la résistance et la souplesse du corps
  • Conserver des os solides afin de limiter le risque d’ostéoporose
  • Anticiper les lombalgies (« mal de dos »)
  • Prévenir les rhumatismes inflammatoires chroniques
  • Renforcer l’efficacité des fonctions immunitaires et allonger leur durée de vie

A qui s’adressent les maisons sport santé ?

couple senior activite sportive

Les maisons sport santé rassemblent des professionnels du monde de la santé et du sport qui sont formés pour répondre à tous les besoins des personnes reçues c’est-à-dire :

  • Toutes celles et ceux qui n’ont jamais pratiqué de sport ou qui souhaitent s’y remettre pour rester en forme
  • Les personnes atteintes d’affections de longue durée (ALD) afin de pratiquer une activité physique dans des conditions adaptées et en toute sécurité, avec la prescription d’un professionnel de santé
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques pour qui une activité physique et sportive est souhaitable

Comment rejoindre une maison sport-santé ?

homme-sport-sante

Celles et ceux qui ont l’intention de rejoindre une maison sport-santé doivent la contacter directement. Ils connaîtront les services proposés et toutes les informations pratiques.

Où trouver les maisons sport santé ?

homme-activite-sportive

Elles se déploient progressivement dans les départements français. Pour le moment, le Nord et le Val-de-Marne sont les mieux lotis avec 9 maisons sport santé. Le Pas-de-Calais, le Maine-et-Loire, les Pyrénées-Atlantiques, les Bouches-du-Rhône et la Réunion sont aussi sur la bonne voie avec 6 maisons sport santé à leur actif.

Pas de panique si aucune maison sport-santé n’est à proximité de chez vous ! En attendant, il est tout à fait possible de pratiquer au quotidien une activité physique qui est « tout mouvement corporel produit par les muscles squelettiques qui entraîne une dépense énergétique » d’après Manger Bouger Pro. De nombreuses activités quotidiennes sont synonymes d’activité physique comme :

  • Les activités de loisirs : les promenades à pied, à vélo ou en trottinette
  • Les activités domestiques : le bricolage, le jardinage, le ménage, la montée et descente des escaliers
liste-maisons-sport-sante-Mobby

Esport : un « sport » presque comme les autres

La tenue des premiers Olympic Virtual Series en juin avant les Jeux Olympiques de Tokyo de cet été montre à quel point l’esport va occuper une place plus importante dans le monde du sport. Au-delà de cette nouveauté, l’esport est en passe de devenir un sport olympique pour les prochains Jeux de Los Angeles en 2028 selon Kit McConnell, le directeur des sports du Comité International Olympique (CIO).  Tout cela peut amener à penser que l’esport est un sport comme un autre : est-ce vraiment le cas ?

Le sport et l’esport sont-ils si différents ?

joueurs-dans-un-club-d-esport
Des joueurs d’esport

Il est intéressant de regarder les différences et similitudes entre l’esport et le sport avant qu’un jour il ne le devienne officiellement. Il faut savoir que le jeu d’échecs et le bridge sont reconnus par le Comité International Olympique (CIO) comme des sports. Alors pourquoi pas l’esport ?

Points communs entre l’esport et le sport

L’esport peut se définir comme « l’ensemble des pratiques permettant à des joueurs de confronter leur niveau par l’intermédiaire d’un support électronique, et essentiellement le jeu vidéo  » selon l’association France Esports qui est en charge de promouvoir et développer l’e-sport. Cette définition montre la dimension de la compétition induite par sa pratique. Il s’agit de l’un de ses points communs avec le sport.

Les joueurs professionnels s’entraînent pour les compétitions d’esports

Pour certains chercheurs et joueurs professionnels, l’esport devrait être reconnu comme un sport. Les joueurs professionnels « vont parcourir, avec leur main droite [en contrôlant la souris], l’équivalent de cinq à neuf kilomètres sur un tapis roulant en une heure » lorsqu’ils s’entraînent pour des compétitions. Ceci a été montré par deux études scientifiques menées par Thierry Karsenti détenteur de la Chaire de recherche du Canada sur les technologies en éducation. Selon lui, la pratique des esports dans des compétitions équivaut à la pratique d’un sport. De même, le joueur professionnel Zayt espère qu’un jour l’e-sport sera considéré comme un sport à part entière. Il explique à Le Droit qu’être joueur professionnel est extrêmement exigeant mentalement : « Les jeux vidéo, c’est demandant pour le mental, mais tu peux quand même passer 10 h par jour à jouer sauf qu’à la fin de la journée, tu n’as plus rien dans la tête et tu veux te coucher. »

Au-delà de ces constats, d’autres éléments montrent les points communs existants entre le sport et l’esport.

Les valeurs communes entre l’esport et le sport

Tout d’abord, leurs valeurs sont similaires. Les valeurs de l’esport sont l’esprit esportif, le partage et la convivialité, le respect et la solidarité selon la charte de France Esports. Quant au sport, le respect, l’équité et l’inclusion sont ses valeurs fondamentales selon l’UNESCO.

Des champions d’e-sport sont devenus des célébrités

Ensuite, les champions d’e-sport sont devenus des célébrités à l’image des stars du sport. Ils ont noué des partenariats avec des marques tout comme les sportifs professionnels.

Fatal1ty, de son vrai nom Johnathan Wendel est connu comme l’un des meilleurs joueurs professionnels du monde des jeux de tir à la première personne. Il est considéré comme un pionnier de la pratique de jeux vidéo professionnels.

Bora Kim, sous le pseudonyme YellOwStaR est un joueur professionnel Français de jeux vidéo. Il est aujourd’hui le coach de l’équipe LDLC OL qui est le club de sport électronique du groupe LDLC et de l’Olympique Lyonnais.

Faker, Lee Sang-hyeok, est une star internationale de l’e-sport membre de l’équipe T1 de « League of Legends ». Originaire de Corée du Sud, Faker est le joueur ayant reçu le plus de titres au monde pour « League of Legends ». De plus, il est triple champion du monde sur ce même jeu.  Aujourd’hui, il est considéré comme le meilleur joueur de tous les temps. En janvier 2020, Nike est devenu l’équipementier de son équipe T1 de « League of Legends ».

Les entreprises sponsorisent les jeux vidéo d’e-sport

Enfin, de plus en plus de marques sont devenues des sponsors des jeux vidéo d’esport comme dans le milieu sportif. Par exemple, McDonald’s est devenue partenaire de l’équipe Entropiq créée en 2020. L’équipe a pour objectif de s’imposer sur plusieurs jeux vidéo en République Tchèque et en Slovaquie.

Les clubs de sport sont aussi de la partie en créant des partenariats avec des acteurs du esport. Par exemple, en 2020 le FC Barcelone est entré en collaboration avec Tencent, le groupe Chinois qui est propriétaire de Riot Games et qui détient une partie de Epic Games (éditeur du jeu vidéo « Fortnite »). Le club de football Catalan s’est lancé dans l’esport dès 2018 avec « PES 2020 » (jeu de simulation de football) et « Rocket League » (jeu vidéo mélangeant football et voiture).

Donc ces points communs montrent que la frontière entre sport et esport est fine.

Différences entre le sport et l’esport

Cependant, les différences entre l’esport et le sport montrent que sa reconnaissance officielle doit encore attendre. Nicolas Sady, fondateur de l’association Montpellier Esport Club, est de cet avis. Lors de l’émission Canal eSport Club sur Canal+, il explique : « Certes, il y a des similitudes, des équipes ou des joueurs individuels s’affrontent avec des maillots. Mais les entraînements sont différents, et il n’y a pas de catégorie d’âge dans l’e-sport, contrairement au sport. » De plus, les détracteurs de l’esport affirment qu’il nécessite moins d’efforts physiques que le sport.

Or, le sport va bien au-delà de la simple dimension de dépense énergétique. Il a d’autres dimensions comme la compétition et les institutions entourant l’activité.

Il est nécessaire de remonter dans le temps pour mieux comprendre l’esport et savoir s’il s’agit d’un sport.

Les origines du e-sport

jeux-d-arcades
Des jeux d’arcade

Jeu vidéo et esport : un destin lié

L’esport est né dans les années 70. A cette époque, la première compétition « The Intergalactic Spacewar Olympics »  est organisée autour du jeu vidéo « Spacewar » à l’université de Stanford. 17 étudiants y ont participé dont une jeune femme, Pam Hart. Au même moment, les jeux vidéo apparaîssent peu à peu dans le quotidien avec des salles d’arcade dans les centres commerciaux nord-américains.

Puis dans les années 80, les jeux vidéo envahissent les maisons avec les consoles de salon. Au cours des années 90, l’ordinateur personnel permet aux joueurs de jeux vidéo de jouer en ligne contre d’autres joueurs du monde entier à tout moment.

1997 marque l’histoire de l’esport avec sa structuration au niveau international. D’une part, deux compétitions majeures sont organisées sur « Quake » qui est un jeu vidéo de tir à la première personne. D’autre part, plusieurs circuits de compétitions professionnels réguliers sont créés comme la « Major League Gaming » (MLG).

2010 et au-delà : un nouveau souffle pour l’e-sport

A partir de 2010, les plateformes de streaming donnent un nouveau souffle à l’esport. Twitch et les autres plateformes le rendent davantage accessible et facilitent le suivi d’une compétition. L’esport va réellement gagner en popularité auprès du grand public grâce à deux jeux vidéo « Starcraft II » et « League of Legends« . « Starcraft II  » est un jeu vidéo de stratégie en temps réel qui se déroule au XXVIème siècle sorti en 2010. « League of Legends » (LOL) est un jeu vidéo d’arène de bataille en ligne sorti en 2009. Tous les ans, la finale de la compétition de ces jeux attire de nombreux spectateurs. Par exemple en 2019, des dizaines de millions de fans ont suivi en ligne la finale des Mondiaux du jeu vidéo « League of Legends ». Ils étaient plus de 17 000 spectateurs à assister à la finale depuis l’Accor Arena de Paris selon French Web.

Depuis 2014, l’esport se développe de plus en plus rapidement grâce aux compétitions spectaculaires, à l’augmentation du nombre de fans et aux investissements de plusieurs sociétés. Par exemple, Amazon a acheté Twitch en 2014 et Netflix souhaite se lancer dans le secteur du jeu vidéo en 2021. Pour en savoir plus sur l’expansion du marché de l’esport, lisez l’article : Qu’est-ce que l’esport ? Retour sur un marché en plein boom !

L’histoire de l’esport met en lumière sa dimension d’événementialisation. Cela est similaire au « sport spectacle ». Cette dimension le rapproche un peu plus du sport.

L’évolution de l’esport jusqu’à aujourd’hui l’a rendu accessible à tous, en tout lieu et à tout moment. Il est intéressant de regarder les profils des joueurs pour mieux le comprendre.

Qui pratique l’e-sport ?

Des pratiquants d’esport

Les pratiquants d’esport

Il existe plusieurs pratiquants d’esport d’après l’infographie de France Esports :

  • L’esportif de spectacle qui suit en streaming l’esport
  • Le joueur grand public qui pratique occasionnellement sans participer à des compétitions et sans être classé
  • L’esportif de loisir qui pratique des jeux vidéo avec classement mais sans compétition
  • Jouer à des jeux vidéo avec classement et avec compétition correspond au profil de l’esportif amateur
  • L’esportif professionnel touche une rémunération lorsqu’il pratique des jeux vidéo avec classement et compétition

Aujourd’hui les clubs d’e-sport sont de plus en plus nombreux dans l’Hexagone et dans le reste du monde. Ils rassemblent des passionnés de jeux vidéo qui aiment s’affronter en ligne.

Les consommateurs d’esport

Au-delà de le pratiquer, il est possible de simplement regarder les compétitions d’esport sur les plateformes de streaming comme Twitch. Il s’agit d’une plateforme de streaming vidéo live dédiée aux jeux vidéo et aux compétitions esportives. Les sportifs et les clubs de sport sont aussi présents sur Twitch comme l’Olympique de Marseille. Le club a lancé sa chaîne pour diffuser ses matchs de préparation lors de l’été 2020. Il a rencontré un vrai succès avec à chaque match un total de plus de 250 000 « viewers » (spectateurs) d’après Hervé Philippe, Chief Marketing & Media Officer de l’Olympique de Marseille.

Il s’agit d’un autre point commun avec le sport qui a aussi sa part de spectateurs et de fans qui suivent les compétitions sportives.

De plus, la diversité des profils des esportifs montre qu’il s’adresse à tout le monde tout comme le sport.

Comment travailler dans l’e-sport ?

groupe-de-esportifs-en-pleine-discussion
Des passionnés d’esport qui sont en pleine discussion

Une variété de métiers pour tous les passionnés

Aujourd’hui l’e-sport recouvre différents métiers comme cela existe dans le milieu sportif (encore un point commun 😉) : coach, commentateur ou encore pro-gamer. Les écoles et les formations pour travailler dans l’esport sont en plein boom.

Pro-gamer

Pour devenir pro-gamer (joueur professionnel de jeux vidéo), il faut passer beaucoup de temps à jouer à un seul jeu vidéo afin d’en devenir le spécialiste : entre 50 et 70 heures par semaine. Cela permet d’arriver à un haut niveau et de se perfectionner afin de pouvoir participer à des compétitions nationales et internationales en ligne ou en LAN (« local area network party » ou tournoi en réseau local). Il existe 3 principales catégories de jeux vidéo : le jeu de tir à la première personne (FPS), le jeu de stratégie en temps réel (RTS) et l’arène de bataille en ligne multi-joueurs (MOBA) selon Diplomeo.

De plus, le joueur professionnel doit adopter une hygiène de vie adaptée (repas sain, activité physique). La construction de son réseau de contacts et la participation à des compétitions sont des éléments à prendre en compte pour être pro-gamer. Il est en général membre d’une équipe qui a des partenariats avec des marques. Il a alors un rôle d’ambassadeur. Selon Stuffgaming, devenir pro-gamer requiert certaines qualités telles que :

  • L’introspection : être capable de se remettre en question pour s’améliorer
  • La cohésion : être en mesure de s’intégrer à un collectif pour les jeux d’équipe
  • La rigueur : planifier des programmes d’entraînements et se fixer des délais pour atteindre des résultats

La carrière d’un pro-gamer étant courte, il va souvent évoluer vers d’autres métiers comme coach d’une équipe ou commentateur.

Coach

Pour être coach d’esport il est nécessaire de suivre une formation dans le secteur du sport comme une licence STAPS à l’université selon Studyrama. Il a des missions similaires à un coach sportif. Au quotidien, le coach travaille avec une équipe de joueurs professionnels. Ses principales missions sont les suivantes :

  • Gérer les sessions d’entraînements
  • Déterminer et mettre en place la stratégie de jeu
  • Conseiller les joueurs au quotidien sur leurs comportements, leurs communications et la gestion de leurs émotions

Le coach d’esport doit avoir plusieurs compétences clés telles que : la spécialisation dans les jeux vidéo, l’observation, la rigueur, la diplomatie, la résistance au stress, le sens du relationnel.

Commentateur

Le commentateur joue un rôle clé puisqu’il va présenter, animer et commenter une partie de jeu vidéo. En général les commentateurs sont en duo comme Chips et Noi. Le duo est composé d’un commentateur principal et d’un consultant qui est un ancien joueur d’esport ou d’un coach qui apporte son expertise sur le jeu vidéo. Le commentateur peut travailler depuis chez lui lors des parties en streaming ou dans un stade face à un public. Être présent sur les réseaux sociaux et jouer souvent aux jeux vidéo sont indispensables pour être un bon commentateur. La réactivité, l’organisation et la capacité à s’exprimer correctement sont des qualités requises pour exercer ce métier selon Diplomeo.

Au-delà des métiers, il faut s’intéresser aux jeux vidéo et à leurs compétitions pour vraiment comprendre le succès de l’esport.

Quels sont les jeux d’esport ?

joueur-professionnel-de-jeux-video
Un esportif qui est en pleine partie

Les jeux vidéos sont au coeur du succès de l’e-sport

« League of Legends »

Le succès rencontré par l’esport s’est construit grâce à plusieurs jeux vidéo. « League of Legends » en est le principal contributeur.

Il est l’un des MOBA (« Multiplayer Online Battle Arena » ou arène de bataille en ligne multi-joueurs) les plus connus et les plus joués dans le monde. Le but de ce jeu de stratégie en équipe est de détruire la base adverse tout en sauvegardant la sienne.

En 2019, il est le jeu vidéo le plus regardé sur les plateformes de streaming comme Twitch avec un total de près de 350 millions d’heures de visionnage selon Statista. En 2020, « League of Legends » compte plus de 3 millions de joueurs classés enregistrés sur le serveur occidental selon op.gg. De plus, comme évoqué précédemment, son Championnat du monde est la référence parmi les compétitions esportives. Chaque année elle se déroule en présentiel dans un lieu différent : Paris en 2019 puis Shanghai en 2020.

« Fortnite »

« Fortnite » est un autre contributeur du succès de l’esport. Il s’agit d’un jeu vidéo qui comporte plusieurs modes comme la « Fête royale », le mode « Créatif « et « Sauver le monde » dont le principal mode reste « Battle Royale ». Dans ce mode, le joueur doit tout mettre en œuvre pour être le dernier survivant de l’île. « Fortnite » contribue à l’expansion de la popularité de l’esport. Le nombre de joueurs augmente de 25 à 40% chaque année depuis sa sortie en 2017. Il comptait plus de 350 millions de joueurs en 2020 selon Statista. De plus, les compétitions du jeu rassemblent énormément de monde. En 2019, la finale solo de la Coupe du monde de « Fortnite » a attiré 2,3 millions de spectateurs simultanés sur YouTube et Twitch. Plus de 19 000 passionnés du jeu ont suivi les trois jours de la finale depuis le stade Arthur-Ashe à New-York aux Etats-Unis d’après Epic Games.

joueurs-Fortnite-Statista

« Counter-Strike : Global Offensive », « Dota 2 » ou encore « Overwatch » sont d’autres jeux vidéo qui ont contribué au succès de l’esport. Ils font partie des jeux vidéo les plus populaires dans le monde.

Les jeux de simulations sportives comme « FIFA » ou « Formula 1 » sont connus mais ils n’ont pas contribué directement au développement et au succès de l’esport. Cela montre que la variété de ses disciplines et leurs spécialisations sont vastes. Par exemple, selon France Esports, les jeux de tir sont une discipline qui regroupe des spécialités comme la tactique, la simulation de guerre, etc.

L’e-sport est-il un sport ?

Donc tous ces éléments montrent que l’e-sport est un « sport » pas tout à fait comme les autres. Il est difficile de le catégoriser comme une simple pratique « sportive ». Sa communauté de fans ne cesse de s’agrandir chaque année, augmentant ainsi le nombre de pratiquants et le chiffre d’affaires des entreprises du secteur. L’esport n’est qu’au début de son expansion. Nous assisterons probablement à sa reconnaissance officielle en tant que sport si celui-ci est sport olympique en 2028 à Los Angeles.

En attendant de le savoir, il existe plusieurs clubs d’esport en France qui rassemblent les passionnés de jeux vidéo. Pour rejoindre l’un de ses clubs, trouvez le plus proche de chez vous sur notre moteur de recherche.

Jetez un oeil à la Mobby Card de l’esport pour un rapide tour d’horizon :

A la recherche de conseils sur un sport ou un loisir ? Consultez les autres articles de conseils sports et loisirs de notre blog.